Un jour d'air frais de frimaire,
Le soleil s'éveille et veille ;
Sur sa terre, la fleur opère.

Généreuse, pourtant naïve,
Elle laisse flâner son pollen ;
Coquine, son charme enivre.

Le vent, taquin et complice,
Trouble les sens d'une abeille ;
Doute d'un rêve caprice.

Hésitant, la curieuse ose,
Les battements d'ailes s'enchainent,
Vole vers sa future rose.

De faune à flore on explore ;
Rencontre nouvelle ou Merveille ?
C'est une occasion en or !

De ses pattes délicates,
Vient la bête et se promène
Sur ses pétales écarlates.

Conquise, la belle trémière,
Au pistil au goût de miel,
Fit offrande de ses anthères.
(Ulric Grondin)

DSC05229