J'aime l'automne en rouge et sang
Qui goutte à goutte d'or déshabille les arbres,
J'aime l'automne en coups de vent
Qui bouche à bouche mord les branches inconsolables.

La vigne toujours vierge ensanglante les murs,
Tandis que les platanes racontent leurs blessures
En forme d'oriflammes.

L'automne fait la fête
Pour ne pas sentir le froid qui vient la prendre,
L'automne fait la fête
Pour ne pas mourir au linceul de novembre.

(Mannik)

DSC01990