Souvent sur la montagne, à l'ombre du vieux chêne,
Au coucher du soleil, tristement je m'assieds ;
Je promène au hasard mes regards sur la plaine,
Dont le tableau changeant se déroule à mes pieds.

(Lamartine)

001

002

003

chalet_chambre_d_hotes1

CIMG0178

Coucher_de_soleil

vue1

vue_de_la_station

vue_sur_praz_de_lys_et_mont_blanc

zz1

008

010

014

018

x4